L’indispensable sobriété énergétique ne suffira pas !  Il sera nécessaire d’avoir recours à des solutions performantes qui permettront à la France de respecter les obligations fixées par la directive européenne « efficacité énergétique du bâtiment ».Le syndicat de l’éclairage propose alors des  solutions pour la rénovation de l’éclairage dans tous les secteurs : bâtiments résidentiels et non résidentiels, publics ou privés, éclairage extérieur, qui assurent la réduction de la consommation d’au moins 50 %.
Découvrez ses solutions innovantes et efficientes !

Un gisement inexploité d’économies d’énergie

L’indispensable sobriété énergétique ne suffira pas. Au-delà de la question du mode de production de l’énergie, comme le rappelait Nicolas Hulot : « commençons par travailler sur l’efficacité énergétique, qui est le vrai gisement dont nous disposons pour limiter notre consommation » (Le Monde du 12-09-2012).

Seul le recours à des solutions performantes permettra à la France de respecter les obligations fixées par la directive européenne efficacité énergétique du bâtiment. A ce titre il serait dommage de s’arrêter à la « rénovation thermique des logements » en oubliant les autres usages de l’énergie et les autres bâtiments.

Engagé depuis longtemps dans l’efficacité énergétique, le syndicat de l’éclairage peut contribuer fortement à l’effort national : les solutions existantes pour la rénovation de l’éclairage dans tous les secteurs (bâtiments résidentiels et non résidentiels, publics ou privés, éclairage extérieur) permettent de réduire la consommation d’au moins 50 %. Malgré les dispositifs existants, le taux de rénovation reste trop faible pour espérer respecter les objectifs annoncés.

La vertu de l’exemple : 11 cas concrets d’éclairage efficaces et ergonomiques

Immeubles de bureaux, bâtiments scolaires et hospitaliers, commerces, industries… tous les secteurs sont concernés par l’urgence des rénovations. Dès aujourd’hui, sur le site du syndicat, 11 réalisations exemplaires illustrent les gains énergétiques, facteurs de maîtrise des charges, de compétitivité et d’amélioration des conditions de travail. Reste à appuyer cette transition par la règlementation, et à soutenir fortement l’investissement. Accompagner le dynamisme du secteur de l’éclairage, c’est contribuer à l’émergence d’une écologie industrielle.

L’industrie de l’éclairage en France

Le Syndicat de l’éclairage, affilié à la FIEEC, Fédération des industries électriques, électroniques et de communication, est une organisation professionnelle qui regroupe les fabricants de lampes, de matériels d’éclairage pour l’intérieur et pour l’extérieur, luminaires, candélabres, auxiliaires électriques et électroniques, systèmes de commandes et de gestion de l’éclairage et services associés. Avec 51 entreprises adhérentes et autant d’unités de production, le syndicat de l’éclairage représente plus de 80 % des lampes d’éclairage général vendues sur le marché français et environ 70 % des luminaires fonctionnels ou architecturaux pour l’éclairage intérieur ou extérieur. Le marché français de l’éclairage est estimé à 2,3 milliards d’euros.

Exemple de répartition des consommations d’énergie pour un immeuble de bureaux 
Exemple de répartition des consommations d’énergie pour un immeuble de bureaux
Bâtiment neuf – calculs selon la RT2012

Communiqué du Syndicat de l’éclairage : http://www.syndicat-eclairage.com