Le bâtiment aborde une profonde mutation technologique avec la nouvelle réglementation thermique RT 2012 qui impose de diminuer par trois la consommation énergétique des constructions neuves.

La réglementation thermique RT 2012 sera applicable à l’ensemble des bâtiments en 2013. La démarche bioclimatique, prise en compte dès la conception, constitue une donnée essentielle des nouvelles règles de construction, les énergies renouvelables y sont associées.

Concevoir un bâtiment prend alors une nouvelle dimension et une nouvelle façon de travailler car il sera nécessaire d’intégrer dès la conception, le concept du bioclimatique, le confort d’été, les énergies renouvelables, l’isolation thermique, la qualité des vitrages, l’étanchéité à l’air.

De nouveaux enjeux pour satisfaire aux exigences environnementales
Le secteur du bâtiment est le plus gros consommateur d’énergie en France avec 42,5 % de l’énergie finale totale. Il génère 23 % des émissions de gaz à effet de serre.
L’objectif du Grenelle de l’environnement, et par voie de conséquence de la RT 2012, est de poursuivre la dynamique engagée du concept des « bâtiments à basse consommation » et de réaliser à l’horizon 2013 un saut énergétique pour les bâtiments neufs.

Evolution des exigences réglementaires de consommation énergétique des bâtiments neufs.

La méthode engagée pour y parvenir.

Pour atteindre cet objectif, le plafond de 50kWhEP/m².an, valeur moyenne du label «bâtiment basse consommation» (BBC), constitue à présent la référence dans la construction neuve. Ce saut permet de s’engager à terme vers des bâtiments à énergie positive pour atteindre l’objectif de 2020 (voir figure « Evolution des exigences réglementaires de consommation énergétique des bâtiments neufs »).

Les nouvelles règles de construction qui découlent des différents articles des Grenelles de l’environnement (1) vont permettre de réaliser la rénovation des bâtiments existants pour les amener avant tout vers une meilleure efficacité énergétique.
Face à ces exigences fortes de moins consommer, le bâtiment innove et les solutions technologiques sont au rendez-vous !

Ambitieuse et imposant ainsi une forte réduction de la consommation en énergie dans les bâtiments, cette nouvelle réglementation 2012 vise à généraliser les bâtiments à Basse Consommation. Cette réglementation s’applique, à partir de janvier 2013, à tous les permis de construire.

(1) : Articles 3 et 6 de la loi « Grenelle 1 » du 3 août 2009 ; article 4 relatif au bâtiment neuf ; article 1 de la loi « Grenelle 2 » du 12 juillet 2010.

D’un point de vue historique, la RT 2012, en fixant un plafond de consommation de 50 kWhEP/m².an (2) en valeur moyenne pour toute construction neuve, réalise une réduction de la consommation par 3 vis-à-vis de la RT 2005. Cette dernière réglementation réduisait déjà la consommation moyenne des habitations par 2 par rapport à l’exigence de la première réglementation thermique de 1974 (instaurée après le 1er choc pétrolier, la hausse brutale des prix de l’énergie engendra une prise conscience sur les économies d’énergie. S’appliquant aux bâtiments neufs, elle prévoyait une fine couche d’isolation pour lutter contre les déperditions thermiques et imposait l’installation d’un appareil de régulation automatique du système de chauffage).

(2)  : L’énergie primaire correspond à l’énergie nécessaire à la production de l’énergie finale kWhEF, elle-même étant la quantité d’énergie disponible chez l’utilisateur final (pertes en ligne déduites).

Les nouvelles exigences de la réglementation RT 2012

Les exigences de résultat qu’impose la réglementation thermique RT 2012 s’appuient sur 3 principes fondamentaux (voir figure « Méthodologie de conception, d’étude et de réalisation d’un bâtiment dans l’esprit de la nouvelle réglementation thermique RT 2012»).

Une conception bioclimatique (un indice « Bbio » caractérise l’impact de la conception bioclimatique relatif à la performance énergétique de l’habitat).
Une faible consommation d’énergie primaire (l’indice « Cep » propre au bâtiment caractérise sa consommation d’énergie primaire. L’indice « Cep » du bâtiment en question doit être inférieur à une valeur maximale fixée « Cep max »).
Une exigence de confort d’été (l’indice « Tic » propre au bâtiment caractérise sa température intérieure conventionnelle. Le « Tic » du bâtiment doit être inférieur à une valeur de référence « Tic ref).

Méthodologie de conception, d’étude et de réalisation d’un bâtiment dans l’esprit de la nouvelle réglementation thermique RT 2012.

Méthodologie de conception, d’étude et de réalisation d’un bâtiment dans l’esprit de la nouvelle réglementation thermique RT 2012.

La méthode de calcul réglementaire Th-B-C-E 2012 a pour objet le calcul réglementaire des coefficients Bbio, Cep et Tic. Elle n’a pas pour vocation de faire un calcul de consommation réelle de l’habitat.
Cette méthode de calcul utilise comme données d’entrée tous les éléments descriptifs du bâtiment et de ses équipements qui sont définis de façon opposable.

L’arrivée de cette nouvelle réglementation pour le bâtiment touche directement tous les acteurs de la chaîne de la construction et du bâtiment. Maîtres d’ouvrage, maîtres d’œuvre, bureaux d’études thermiques, entreprises du bâtiment, industriels de la fabrication des matériaux de construction, organismes certificateurs, l’ensemble de ces intervenants sont donc amenés à s’informer et se former pour pouvoir appliquer ces directives et être garant du respect de cette nouvelle réglementation thermique.
Un véritable partenariat est ainsi à engager entre tous ces intervenants pour permettre de relever ce défi propre au Développement Durable.

  • Concevoir et construire des bâtiments plus sobres énergétiquement et un urbanisme mieux articulé tout en améliorant la qualité de vie des habitants.
  • Engager une rupture technologique dans le neuf accélérer la rénovation thermique du parc ancien.
  • Favoriser un urbanisme économe en ressources foncières et énergétiques.
  Quelques échéances  importantes :

  • 28 octobre 2011 : obligation de fournir une attestation de prise en compte du Bbio pour le dépôt du permis de construire des bâtiments neufs à usage de bureaux, d’enseignement, les établissements d’accueil de la petite enfance et les bâtiments à usage d’habitation construits en zone ANRU.
  • 1er janvier 2013 : obligation pour les autres bâtiments neufs à usage d’habitation

 FITEC a sélectionné pour vous, les liens les plus représentatifs sur ce sujet :

Tout ce que vous avez voulu savoir sur la RT 2012 :
http://www.rt-batiment.fr/batiments-neufs/reglementation-thermique-2012/presentation.html

Zoom sur la nouvelle règlementation thermique RT 2012 :
http://www.developpement-durable.gouv.fr/La-RT2012-un-saut-energetique-pour.html